Les promoteurs des fermes-usines ont encore cogné !

Le tribunal administratif de Lille a annulé le 8 juin dernier le permis de construire d’une porcherie industrielle sur la commune d’Heuringhem, dans l’audomarois (62). Le délibéré porte notamment sur des normes de sécurité-incendie non respectées. D’une certaine façon, la justice a ainsi donné tort au modèle agricole productiviste, intensif, chimique et industriel. Les écologistes avaient donc de quoi se féliciter, en ce début de semaine, auprès des riverains et de l’association Aives qui a porté la procédure.

Une réjouissance de bien courte durée. Dans la nuit du mercredi 10 au jeudi 11 juin, les partisans de cette ferme-usine ont mené une véritable campagne de représailles. Feux de paille, mobilier urbain détruit, tags orduriers, dégradation du domicile et du cabinet médical du président de l’association Aives. Une action commando du même type a également été perpétrée contre l’hebdomadaire L’Echo de la Lys.
Europe Ecologie Les Verts Nord-Pas-de-Calais est scandalisé par cet épisode de violence, qui n’est pas sans rappeler les méthodes utilisées par certains (incendie du centre des impôts de Morlaix, manifestations à l’automne dernier avec tuerie générale d’animaux sur Nantes, déversement de fumier sur le local des écologistes toulousains, intrusion et dégradation de la permanence parlementaire du député Lefait à Arques, à quelques kilomètres d’Heurighem, en décembre dernier). Ce fonctionnement milicien, qui recourt à la brutalité, s’assoit sur le droit et utilise la menace est totalement insupportable.

EELV Nord-Pas-de-Calais suggère aux chambres d’agriculture, aux syndicats dont la FNSEA, ainsi qu’à l’exploitante d’Heuringhem elle-même, de se désolidariser de ce genre de pratiques. EELV NPDC invite les élus de tous bords à manifester publiquement leur indignation et à s’opposer fermement à tout projet de ferme-usine (1000 vaches, 3000 cochons, 250000 poulets…). A quelques jours du procès en appel à Amiens des « 9 de la confédération paysanne » qui ont mené, contre le projet des 1000 vaches, une opération pacifique de désobéissance civile, de telles prises de position seraient bienvenues.

EELV Nord-Pas-de-Calais apporte pour sa part son soutien plein et entier à l’association Aives et à son président. D’une façon plus générale, les écologistes appellent le monde de l’agriculture à se tourner vers un modèle paysan respectueux des ressources et de la nature, une alimentation saine et bio, des circuits courts impliquant une transformation locale de produits locaux, générant davantage d’emplois non délocalisables, sortant les producteurs de la spirale infernale de la dette et restaurant la confiance entre consommateurs et agriculteurs.

Stéphanie Bocquet, Daniel Compère, porte-paroles d’EELV Nord – Pas-de-Calais (npdc@eelv.fr)
Laurent Fayeulle, EELV audomarois (audomarois@eelv.fr)

Remonter